Fête de Beltane

Beltane

Fête wiccane célébrée le 30 avril ou le premier mai. Beltane est également connue sous le nom de Veillée de mai, Roodmas, Nuit de Walpurgis, Cethsamhain.

Beltane célèbre l'union symbolique, l'alliance ou mariage de la Déesse Mère et du Dieu Cerf, et fait le lien avec l'été qui s'approche.

Avant d'être la Fête du Travail (En Europe), la coutume voulait que les enfants, dans toute l'Europe, plantent un arbre ce jour - l'arbre de Mai -, c'était un symbole de croissance et de prospérité. Les Païens célèbrent Beltaine en dansant autour du mât de Mai, poteau décoré de rubans, de fleurs et de guirlandes, qui symbolise l'union sacrée de la Déesse et du Dieu.

La Beltane est une fête dont l'origine remonte aux druides qui célébraient, à cette date, un festival du feu, symbole de l'union de la déesse et de son consort. Elle marquait l'arrivée des premiers fruits de la saison. La veille du 1er mai, nommée nuit de Walpurgis, est dédiée aux élémentaux. C'est aussi la fête des elfes et des fées. C'est une nuit magique où la limite entre leur monde et le nôtre est mince. La journée du 1er mai est une de fêtes et de réjouissances. Après l'hiver, c'est l'occasion de célébrer, à l'extérieur, pour jouir pleinement du renouveau de la nature.

Origines et explication

Beltane, appelée aussi en Allemagne la nuit de Walpurgis, était probablement célébrée lors de la pleine lune de mai. C'était la fête du feu.

Les Celtes la dédiaient à leur dieu Bel, et les Gaulois à leur dieu Belenos. Le feu symbolisait à la fois la chaleur du soleil de l'été qui va bientôt revenir, mais aussi la fertilité. Car à cette époque de l'année la nature grouille de vie : les plantes poussent à vue d'œil, les fleurs fabriquent du pollen, les abeilles butinent un peu partout, et les animaux se reproduisent. Beltane était, comme son opposée Samhain, une des plus grandes fêtes de l'année.

Dans les temps anciens, les Druides allumaient à Beltane des feux sur les collines pour "attirer" le soleil par effet de mimétisme. Une autre coutume consistait à faire passer les troupeaux entre deux feux, dans lesquels brûlaient si possible des branches de chêne. Le bétail était alors protégé des épidémies jusqu'à l'année suivante, et on pouvait l'emmener paître dans les prés. Plus tard, ce sont les gens eux-mêmes qui se sont mis à danser autour de ces feux, puis autour de mâts décorés de rubans et de fleurs dressés sur la place du village (maypoles), puis encore à sauter le plus haut possible au-dessus des flammes. On raconte que la hauteur de leurs sauts leur indiquait la hauteur des prochaines récoltes. 

Par mimétisme avec les animaux, ce jour là toutes les inhibitions tombaient. Dans certaines régions, les gens se roulaient dans des buissons d'aubépine, laissant des lambeaux de leurs vêtements accrochés aux épines. Les festivités se terminaient souvent en bacchanales dans les champs, sous le ciel étoilé. 

Deux des symboles liés à Beltane étaient le lait et le miel. En effet, l'élaboration par la nature de produits aussi sophistiqués (et aussi bons...) leur conférait un petit quelque chose de magique qui les rattachaient à cette fête de la vie. Deux des autres symboles de Beltane étaient les fraises et l'avoine.

A la Beltane (30 Avril), le jeune Dieu atteint l'âge d'homme. Exalté par les énergies à l'œuvre dans la nature, il désire la Déesse. Ils tombent amoureux, s'étendent sur l'herbe au milieu des fleurs et s'unissent. La Déesse devient enceinte du Dieu. Les wiccas célèbrent le symbole de sa fertilité par un rituel.

Beltane (ou fête du premier mai) est souligné depuis longtemps par des fêtes et des rituels. Jadis, dans les villages de l'Angleterre, les arbres de mai, symboles phalliques par excellence, étaient au centre des célébrations rituelles. Plusieurs se levaient à l'aube pour cueillir des fleurs, des rameaux verts dans les champs et les jardins, les utilisant pour s'en parer ou pour décorer l'arbre de ma i ou leur demeure. Les fleurs et la verdure représentent la Déesse alors que l'arbre de mai symbolise le Dieu. Beltane indique le retour de la vitalité, de la passion et des espoirs réalisés.

De nos jours, les wiccas intègrent parfois l'arbre de mai aux rituels de la fête de Beltane, mais la cérémonie se déroule le plus souvent autour du chaudron. Il représente bien sûr la Déesse, l'essence de la féminité, l'aboutissement de tout désir, l'égal et pourtant le contraire de l'arbre de mai, symbole du Dieu. C'est une fête spéciale, car elle est dédiée aux fées et aux esprits magiques. A cette occasion, on demande l'aide des éléments, notamment des gnomes, des sylphides, des ondines et des salamandres pour aider la croissance des plantes. C'est essentiellement une fête païenne, une nuit où la magie est vivante.

Ajouter un commentaire


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site