En prévision de sa mort

 


La foi en la vie après la vie, l'élévation de la pensée pendant la vie terrestre aident au prompt dégagement de l'Esprit en affaiblissant les liens qui le retiennent au corps, et souvent la vie corporelle n'est point encore éteinte que l'âme impatiente, a déjà pris son essor vers l'Au-delà…
Au contraire, chez l'Homme qui concentre toutes ces pensées sur les choses matérielles, ces liens sont plus tenaces, la séparation est pénible et douloureuse, et le réveil d'outre-tombe est plein de trouble et d'anxiété.

Prière…


Je n'emporterai rien des biens de la Terre : honneur, richesses, satisfactions de la vanité et de l'orgueil, tout ce qui tient au corps enfin, va rester ici-bas ; pas la moindre parcelle ne me suivra et rien de tout cela ne me sera du moindre secours dans le monde des Esprits. Je n'emporterai avec moi que ce qui tient à l'âme, c'est-à-dire les bonnes et les mauvaises qualités qui seront pesées dans la balance d'une rigoureuse justice, et je serai jugé avec d'autant plus de sévérité que ma position sur Terre m'aura donné plus d'occasions de faire le bien que je n'ai pas fait.
S'il vous plaisait de prolonger mon existence, que le reste soit employé à réparer, autant qu'il est en moi, le mal que j'ai pu faire. Si mon heure est sonnée sans retour, j'emporte la pensée consolante qu'il me sera permis de me racheter par de nouvelles épreuves afin de mériter un jour le bonheur des élus.


S'il ne m'est pas donné de jouir immédiatement de cette félicité sans mélange qui n'est que le partage du juste par excellence, je sais que l'espoir ne m'est pas interdit pour toujours, et qu'avec du travail, j'arriverai au but plus tôt ou plus tard, selon mes efforts.
Je sais que de bons Esprits et mon ange gardien sont là, près de moi, pour me recevoir ; dans peu de temps, je les verrai comme ils me voient. Je sais que je retrouverai ceux que j'ai aimés sur la Terre si je l'ai mérité et que ceux que j'y laisse, viendront me rejoindre pour être un jour tous réunis, et qu'en attendant, je pourrai venir les visiter.
Je sais aussi que je vais retrouver ceux que j'ai offensés… puissent-ils me pardonner ce qu'ils peuvent avoir à me reprocher : mon orgueil, ma dureté, mes injustices… et ne pas m'accabler de honte par leur présence !
Je pardonne à ceux qui m'ont fait ou voulu du mal sur la Terre ; je n'emporte aucune haine contre eux et je prie Dieu de leur pardonner…
Dieu Tout-Puissant, donnez-moi la force de quitter sans regrets les joies grossières de ce monde qui ne sont rien auprès des joies pures du monde où je vais entrer. Là, pour le juste, il n'est plus de tourments, plus de souffrances, plus de misères… Le coupable seul souffre, mais il lui reste l'espérance…
Bons Esprits, et vous, mon ange gardien, ne me laissez pas faillir en ce moment suprême : faites luire à mes yeux la divine lumière afin de ranimer ma foi si elle venait à s'ébranler…

Merci Seigneur, et gloire à toi !…

L'évangile selon le spiritisme

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×