Mort du Corps

 



Ou va-t-on lorsqu'on meurt? Que devenons nous sans notre corps physique? Le Paradis, l'Enfer existent-ils? Tant de questions que nous nous posons avec beaucoup d'inquiétude. Si nous devons mourir et nous transformer en néant à quoi bon vivre? A quoi bon souffrir si après il n'y a rien? L'impossibilité de répondre à ses questions nous plonge dans l'angoisse de vivre, c'est pourquoi je vous propose d'éclaircir les choses. 

Notez ce qui est écrit dans l’Ecclésiaste, chapitre 9, verset 5, et je cite : « Les vivants, en effet, savent qu’ils mourront ; mais les morts ne savent rien, et il n’y a pour eux plus de salaire, puisque leur mémoire est oubliée. » « Dans ce cas, quel est le but de la vie ? N’avons-nous pas la promesse d’une vie éternelle ? » La réponse est affirmative. En premier lieu, la Bible déclare que nous sommes tous des êtres mortels créés de la poussière de la terre et qu’un jour nous retournerons à cette poussière, mais la Bible précise qu’il y aura une résurrection nous permettant de naître, en tant que membres immortels et spirituels, dans la famille de Dieu ; c’est là, du reste, le but de l’existence. De même, si la présente civilisation humaine meurt – et elle mourra, elle sera suivie d’un monde nouveau, d’un monde meilleur, un monde de paix, de bonheur, un monde de prospérité et de joie. C’est cette promesse qui constitue l’espoir de toute l’humanité.

Pourtant, même si la Bible et d'autres ouvrages religieux tels que le Coran, la Torah n'ont pas tort sur l'idée de survivance de l'Esprit, ils se trompent sur bien des points selon la science spirite. 

La mort du corps ne signifie pas la fin, le néant. Je vous ait expliqué que l'Homme est un être trinitaire. Si le corps est mortel, l'Esprit et L’Âme ne le sont pas, car ils n'appartiennent pas réellement au monde terrestre. Ils sont d'une autre nature, qui n'a pas de matière et qui par conséquent ne peut mourir au sens humain. 

Le Corps n'est donc que l'hôte de l'Esprit sur terre, car sans ce dernier l'Esprit ne pourrait pas être humain. Ainsi, la mort est une sorte de transformation. L'Esprit retrouve son état d'être originel, c'est-à-dire sont immatérialité, son absence de matière. Par ce fait là, il retourne dans le monde de l'au-delà, le monde invisible qui côtoie le monde des vivants. Que signifie donc la MORT? 

Elle ne signifie en aucun cas la fin, le néant, la non-existence. La mort est telle un voyage. L'Esprit quitte le corps qu'il occupait pour retrouver sa maison originelle, celle d'ou il vient, celle qui lui manque tant parfois sur terre. 

Pourtant, cette maison originelle n'est ni l'Enfer, ni le Paradis décrit par la Bible. Le Paradis et l'Enfer sont deux notions purement humaines. Pensez-vous vraiment que des esprits sans corps, donc dépourvus de tout les sens liés à ce dernier irons satisfaire des désirs humains qui supposent l'existence d'un corps matériel dans le jardin d'Eden ou brûler en Enfer? 

Nous ne sommes pas juste des corps amener à devenir cendres, sinon la vie elle-même n'aurait pas de sens.

Tous droits réservés - Année 2011- Auteur Swanlake

 

 

Commentaires (1)

1. marie 04/06/2014

meuhh

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×