L'écriture automatique

 

L'écriture automatique mécanique est plus dangereuse que l'écriture inspirée puisqu'elle suppose une incorporation partielle de l'esprit (il prend contrôle d'une partie du corps, la main). Elle demeure une pratique peu intéressante également puisqu'elle attire davantage des esprits bas que des esprits supérieurs. 

L’écriture automatique se pratique aussi bien seul qu’en groupe. Il correspond à la méthode la plus répandue, car devenir « médium écrivain » ne nécessite qu’un entraînement limité. Le pratiquant s’assoit à une table, pose une feuille de papier devant lui et tient un stylo en main au-dessus de la feuille. Le but est de laisser les esprits influencer les pensées ou les doigts du médium. Au bout d’un ou plusieurs essais, il peut se produire deux types de phénomènes :

L’écriture automatique inspirée (ou intuitive)


Dans ce cas, l’esprit dicte des phrases au médium par la pensée et ce dernier les écrit directement, sans réfléchir. Le médium est alors incapable de dire ce qu’il vient de rédiger et il ne prend connaissance du message entier qu’en le lisant. Le médium retranscrit ainsi des informations ou des histoires dont il n’a absolument aucune connaissance à titre personnel.

L’écriture automatique mécanique


Dans ce cas, l’esprit contrôle légèrement les doigts du médium et écrit directement avec. Le médium sent de faibles coups dans sa main et la voit commencer à écrire des lettres, sans savoir quel va être le mot final. Il arrive que l’on reconnaisse le style calligraphique de l’esprit, qui correspondait à sa manière d’écrire lorsqu’il était vivant. Là encore les indications obtenues sont totalement étrangères aux opinions ou au savoir du médium.

L'écriture automatique inspirée est moins dangereuse que la seconde puisque l'esprit n'incorpore d'aucune manière le corps du récepteur mais elle est plus difficile à pratiquer que l'écriture automatique mécanique puisqu'il faut être assez expérimenté pour dissocier les pensées qui émane de nous même et celle qui viennent d'ailleurs. 

Tous droits réservés - Année 2011- Auteur Swanlake
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !